Louise Nevelson, Untitled (Sans titre)


Jessica May, conservatrice, y voit une mise en scène

Transcription:

Cette sculpture est composée d’un assemblage de morceaux de bois. On y voit un pied de chaise et il y a des cercles qui ressemblent à des roues, mais qui n’en sont pas vraiment. Cette œuvre fait référence à la tradition des cabinets de curiosités. Moi, ça me fait un peu penser à un meuble qui aurait été bricolé par un vieil oncle un peu farfelu. Cette sculpture évoque tout cela, mais c’est en fait une réflexion sur l’équilibre et sur la forme.


Louise Nevelson a peint en noir la majorité de ces sculptures, qui ressemblent à des boîtes. Elle aimait énormément le théâtre. Elle adorait les représentations dramatiques et je pense que ces sculptures reflètent le côté dramatique des pièces de théâtre ou tout du moins une certaine mise en scène. On sent qu’il y a une part d’ombre dans cette œuvre, qu’il y a quelque chose de caché à l’intérieur, qu’il faut explorer l’œuvre pour découvrir ce que c’est. On peut voir cette sculpture comme une œuvre qui parle de la découverte.